Mise en place du Pôle d'Excellence Rurale Vignes et patrimoine en Gascogne

追加: 08/03/2011
Voir les commentaires (0)

Il est opérationnel depuis hier. Le pôle d'excellence rurale (PER) œnotouristique baptisé Vignes et patrimoine en Gascogne vient officiellement d'être mis en place, veillé de près par la Chambre d'agriculture, le Bureau national interprofessionnel de l'armagnac et le Conseil général.

Avec ce PER, près de 70 projets publics et privés devraient permettre au floc de Gascogne, à l'armagnac, mais aussi au pacherenc, au madiran, au saint-mont et aux vins des Côtes-de-Gascogne de s'auréoler de quelques lettres de noblesse supplémentaires. Dans les grandes lignes, il va s'agir de garantir l'excellence en qualité en soutenant le développement technico-économique et l'innovation, de fédérer les acteurs départementaux autour d'un projet touristique dans et pour le vignoble de Gascogne, et enfin de s'inscrire dans un développement durable, économique et à l'image du territoire.

Modernisation du laboratoire

Au chapitre des projets publics, la bataille pour la compétitivité devrait commencer par un soutien accru au laboratoire départemental agricole et viticole d'Eauze. Il est d'ores et déjà prévu que le Conseil général finance la création d'une salle de dégustation professionnelle et l'acquisition de matériel analytique. Quant à l'œnotourisme, l'autre mamelle de ce PER, il va mobiliser la Communauté de communes de la Ténarèze. Elle doit en effet réaliser un outil scénographique, ludique et pédagogique, de présentation du paysage, de la viticulture et du patrimoine local. L'intercommunalité a également prévu de mettre en place des outils multimédias nomades pour la découverte du territoire.

Côté projets privés, l'objectif de compétitivité passera par le soutien et l'incitation à la rénovation des chais d'élevage et à l'achat de futaille, mais aussi au traitement des effluents ou à l'acquisition de matériel de déminéralisation pour faire diminuer l'usage de produits phytosanitaires. Logiciels de traçabilité et outils cartographiques sont également au programme du PER Vignes et patrimoine en Gascogne.

Les opérateurs de floc seront pour leur part encouragés à utiliser du matériel de conditionnement adapté à l'utilisation de la nouvelle bouteille collective floc de Gascogne.

Plus généralement, les opérateurs devront améliorer leurs chais d'accueil et autres points de vente en vignoble, créer des parcours d'interprétation et de découverte de la vigne, des hébergements à vocation œnotouristique, créer ou adapter leur site Internet.
Améliorer les chais d'accueil

Les porteurs de projets privés pourront s'appuyer sur un accompagnement de la Chambre d'agriculture, tandis que les porteurs de projets publics pourront compter sur le soutien du Conseil général du Gers.

« Quand on connaît la parcimonie avec laquelle sont attribuées les subventions, autant vous dire que nous utiliserons tous les fonds pour les projets que l'on nous présentera », assuraient hier de concert Pierre Tabarin et Henri-Bernard Cartier.

Source : Sud-Ouest







No comentarios